C’est sans rien connaître à cette ville du Nord que nous arrivons à Douai.

Après notre pause nature au ValJoly, pour varier les plaisirs, nous allons passer un peu de temps dans cette charmante ville. Et en plus, nous avons une très bonne raison d’y aller.

En effet, nous avons rendez-vous avec les célébrités locales : la famille Gayant, comprenez Géants en patois picard.

Si vous nous suivez depuis longtemps, vous savez que nous sommes adeptes de fêtes populaires et de carnavals. Alors quand nous avons appris que le premier dimanche après chaque 5 juillet se tenait ici une très grosse fête dans les rues de la ville, nous n’avions qu’une hâte, nous y rendre et y participer.

Et, sans vouloir vous en dire trop tout de suite, sachez que l’on n’a pas du tout été déçus, bien au contraire.

 

Mais avant cela, resituons nous un peu. Il faut savoir que Douai ne date pas d’hier. En effet, la création de cette charmante ville installée le long de la rivière « la Scarpe » date du 7ème siècle. Et son histoire est riche car aux cours des siècles suivants, elle a appartenu à la Flandre, puis aux Pays Bas pour devenir française sous Louis XIV.  Sans parler de son plus récent passé minier. Et l’histoire de cette ville se lit bien évidement dans son architecture. Que ce soit au niveau des façades ou des bâtiments qui jalonnent la ville, arpenter les rues de Douai est aussi un voyage dans le temps. Alors, on monte dans la DeLorean  (euh pardon, dans Tadam*) et c’est parti !

 

Le Long de la Scarpe

ballade le long de la scarpe à Douai

sculpture le long de la Scarpe

 

On commence notre balade le long de la Scarpe, pour découvrir le Palais de Justice. Il s’agit d’un ancien refuge de Moines, devenu « Parlement de Flandre » puis aujourd’hui le Palais de Justice. On est tout de suite séduit par sa façade en brique de plus de 65 mètres de long et ses 8 arcades donnant accès directement à la Scarpe. Quelques barques attendent à quai pour vous emmenez en balade dès les beaux jours.

barque sur la scarpe

 

En traversant le pont, nous arrivons en plein cœur du Centre Historique en commençant par la place du « marché aux poissons » et ses magnifiques façades du XVIII ème siècle.

parlement de flandres Douai

parlement de flandres Douai

Puis, en remontant la Rue de la Mairie, nous avons découvert l’incroyable Beffroi et l’Hôtel de Ville. Comment décrire ses bâtiments, dans un état de conservation incroyable ?

 

beffroi de Douai

 

Beffroi de Douai

 

D’ailleurs, au Beffroi, nous avons rendez-vous avec Fabrice, notre guide pour la visite.

Mais avant cela, pour mieux s’immerger dans l’histoire et les traditions de Douaisis, Nous sommes invités à revêtir les habits du Moyen Âge. Et pas de jaloux, il y en aussi pour les adultes : les enfants sont ravis, et je vous l’avoue moi aussi, j’adore me déguiser ! On est fin prêts à monter dans le Beffroi.

escalier du beffroi de Douai

salle de la carte du beffroi de Douai

 

Mais, qu’est-ce qu’un Beffroi me direz-vous ? C’est dans la première pièce du Beffroi que l’on en apprend plus sur ces monuments et leur histoire. Avant cette visite , je savais qu’il s’agissait d’une sorte de tour de guet. Outre ce rôle stratégique, les Beffrois sont bien plus que cela. Fabrice nous apprend qu’ils sont aussi le symbole du pouvoir communal, et ont été érigés en réponse au clochers des églises. Leur rôle est donc d’affirmer le pouvoir des habitants, et de rythmer la vie de la cité et des commerces grâce à leurs Carillons. Depuis peu, 23 Beffrois des Hauts de France sont inscrits au Patrimoine Mondial de L’Unesco, dont celui de Douai évidement.

Les enfants sont captivés, tant la visite est interactive. Plan géant sur tablette tactile, maquette puzzle, et même un mini carillon. Ils s’en donnent d’ailleurs à cœur joie. Nous avons dû réveiller tous les douaisien.e.s ce matin !

petit carillon du beffroi de Douai

 

Encore un étage, et cette fois ci, on arrive dans la grande salle des carillons. Et nous avons de la chance, ce matin, un élève carillonneur est en train de jouer. Alors, en plus de toutes les explications sur cet instrument emblématique de la ville, on a droit à un concert privé ! C’est impressionnant de le voir marteler les touches à « coup de poings »

salle des cloches du beffroi de Douai

salle des cloches du beffroi de douai

Allez encore un dernier étage ! L’escalier se rétrécit encore. En parlant de dela, sachez que pour visiter le Beffroi, vous devrez impérativement participer à une visite guidée. Et dès qu’on emprunte les premières marches (sur les 195 que compte la Tour) on comprend très vite pourquoi.  Cet escalier sans fin est très étroit, impossible de s’y croiser.

 

On se trouve maintenant à 40 mètres au dessus de la ville. Mais je vous rassure, pour souffrir (le mot est faible) d’un vertige plus que prononcé, pas de souci ici ! Il faudra attendre d’arriver tout en haut,  au troisième niveau du Beffroi pour profiter de la vue incomparable qu’offre le Beffroi sur la cité et la région aux alentours. C’est  le point culminant de la ville.

C’est aussi ici que loge le bourdon du Carrillon  nommé  « Joyeuse » une cloche de plus de 5500 kg ! Impressionnant !

Il est maintenant temps de redescendre, merci encore à Fabrice de nous avoir partagé sa passion pour l’Histoire de cette jolie ville de Douai. On quitte aussi à regret nos jolis costumes. Retour en 2019.

collegiale depuis le beffroi de Douai

vue depuis le beffroi de Douai

 

 

Pour continuer la découverte de Douai, nous nous dirigeons vers la Place des Armes. Grande, animée, bordée de brasseries et restaurant, l’endroit idéal pour un rafraîchissement.

 

Collégiale Saint Pierre de Douai

 

On repart, direction La Collégiale Saint Pierre.

On est tout de suite impressionnés par sa taille ! Près de 112 mètres de long ! Et cette sensation de grandeur se confirme à l’intérieur. Cette église lumineuse abrite également un orgue monumental du XVIIème siècle.

 

orgue de la collégiale de Douai

Interieur de la collégiale de Douai

interieur de la collégiale de Douai

 

Les enfants ont encore de l’énergie (étonnant non?) . On décide donc d’aller au Parc Bertin. Petite bulle de verdure, à quelques rues de l’hyper centre, les enfants y trouvent, en plus, une vaste aire de jeux. De quoi escalader et s’amuser un long moment.

En bonus, pendant la première quinzaine de juillet, une immense fête foraine s’installe Place du Bralet. Impossible de refuser d’y faire un petit tour de manège. Et qui dit fête foraine dit Churros et gauffres évidement !

Et vous, vous êtes plutôt gaufres ou pommes d’Amour ?

 

fete forraine de Douai

fete forraine de Douai

fete forraine de Douai

 

 

En résumé, Douai est une très jolie surprise, et nous sommes loin d’avoir tout vu, une autre fois, on l’espère.

 

Mais, n’oublions pas pourquoi nous avions initialement décidé de venir ici : les fêtes de Gayant !

Mais ça, je vous en parle bientôt !

Des Bisous*

famille gayant Douai

 

En attendant, vous pouvez toujours aller visionner la vidéo sur cette folle journée en dessous.

 

Infos Office du Tourisme de Douai

Douaisis Tourisme
70, place d’Armes à Douai.

Site : http://www.douaisis-tourisme.fr

 

Pour le Beffroi :

De septembre à juin :
Tous les jours à 10h30, 11h30, 15h et 16h30 (sauf le lundi matin).
En juillet et août : Tous les jours à 10h30, 11h30, 15h, 16h30 et 17h30.
RDV : à l’office du Tourisme
Tarif : 6€ – Tarif réduit* : 4€
Sans inscription
*Enfants de 6 à 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, détenteur carte d’invalidité, adhérents Amis de Douai.

 

Pour la Collégiale Saint Pierre :

Entrée Libre

Où dormir a Douai

En camping car :

En plein Centre Ville, la commune de Douai met à disposition gratuitement, de nombreux emplacements Camping-Car, Place du Barlet à Douai.

Vidange des eaux grises et eaux noires. Bornes de recharge en eau et électricité.

NB : Place réservée à la fête foraine lors des Fêtes de Gayant première quinzaine de juillet.

Mais de nombreux campings sont disponibles à proximité (liste sur le guide Hébergement de l’office de Tourisme à télécharger gratuitement ICI 

Et il est très facile de venir stationner dans cette ville pour y passer la journée.

 

Article réalisé en collaboration avec l’Office de Tourisme du Nord.  Merci à l’équipe pour l’invitation et l’organisation de ses deux jours, on a passé un bon moment. Je tiens toutefois à préciser que nous avons nous même choisi toutes les activités, que nous vous les partageons en toute objectivité, que nous restons évidement complètement libres dans la rédaction notre article.

Rejoins nous !

Pour ne pas manquer la sortie de nos nouvelles vidéos et de nos nouveaux articles !

Merci et à bientôt !

Share This